confection de thés
La confection
Les mille et une étapes de la confection du thé
1
Le flétrissage

L’étape du flétrissage consiste à réduire l’humidité contenue dans les feuilles du thé. Ainsi, une fois cueillies, elles sont placées dans des bacs à travers lesquels on expulse de l’air. Au bout de 17 heures, à l’issue du flétrissage, les feuilles paraissent « fanées ». 

2
Le roulage

Méthode Orthodoxe 

Consiste à faire passer les feuilles entre deux rouleaux pour les écraser en douceur.

Méthode CTC 

(Cut, Tear, Curl)

Une machine coupe les feuilles et les réduit en petits morceaux.

Le but de ce procédé est de briser les feuilles afin de libérer les enzymes qui vont permettre la fermentation.

3
La fermentation

Excepté pour le thé vert et le thé blanc, l’étape de la fermentation est pour les autres thés, une étape importante, c’est d’elle que va dépendre le goût et la qualité de votre thé. Durant deux heures, les feuilles sont étalées dans une pièce chaude et humide, de manière à ce qu’elles s’oxydent ou fermentent.

4
Le séchage

L’étape du séchage met fin à la fermentation. Les feuilles sont chauffées et une fois sèches, elles sont prêtes à être classées par grade (chaque grade indique la finesse de la cueillette et la taille de la feuille) puis conditionnées.

Ici se cache un intrus
×
Parmi ces cinq étapes, une n’est pas associée à la préparation du thé, laquelle ?

Séchage, fermentation, flétrissage, roulage, coloration

Coloration